La Sirga


Alicia arrive à La Sirga, une auberge isolée près d'un lac des Andes et appartenant à Oscar.

Fuyant la violence armée qui a décimé les siens, Alicia n'a pas trouvé d'autre endroit où se réfugier. Oscar, contrarié, accepte quand même de l'accueillir. Pour Alicia il s'agit maintenant de se reconstruire, d'envisager l'avenir et, pour cela, elle s'occupe de travailler à la rénovation de l'auberge qui espère bientôt accueillir des touristes. Mais le retour de Freddy, le fils d’Oscar, va modifier encore sa situation.

La force de ce film repose sur la personnalité d’Alicia, une jeune femme qui ne dit mot, qui porte en elle les horreurs qu’elle a vues et vécues et qui se trouve là de manière transitoire, sans identité, comme tous ceux qui occupent cette auberge qui menace de s’effondrer et qu’il faut bien voir comme une métaphore de la Colombie aujourd’hui. Elle est aussi une figure abstraite de tous ceux qui sont contraints de fuir la barbarie des hommes en Colombie comme ailleurs.

__________


William Vega



Diplômé de l'université de Valle (Colombie) en communication sociale et journalisme, il s'est ensuite spécialisé dans l'écriture de scénario à l'École d'Art et Spectacle de Madrid. Professeur à l'université, il travaille également pour le cinéma et la télévision en tant que réalisateur et scénariste. Il réalise son premier court métrage, Simiente, en 2010. La Sirga est son premier long métrage.

Willy Durand
Colombie, 2012
1h30

Réalisation : William Vega
Scénario : William Vega
Photographie : Sofia Oggioni Interprètes : Joghis Seudyn Arias, Julio Cesar Robles, Floralba Achicanoy, David Guacas
Distribution : Zootrope Films
Critique - critikat.com
Critique - francetv.fr
Critique - laterna-magica.fr
Dossier - quinzaine-realisateurs.com
Dossier du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques